17.2.08

Le retour


"C'est une bénédiction, une ambroisie d'être soi-même sans effort. C'est comme ces quelques bouffées d'opium qui vous soulèvent à peine de la dure surface du monde."
Laurie Colwin. Comment se dire adieu ?

Dans la lumière de la fin du jour, mon appartement m'a paru tout petit.
Je suis sortie dans le vent, acheter un peu de soja pour emplir mon frigo à défaut de mon estomac.
Je n'ai pas vécu seule souvent, ces dernières semaines.
Je me retrouve doucement.

1 commentaire:

Chenican a dit…

je pars avec Phil marcher au soleil qui a décidé de nous accompagner encore un peu. Je t'imagine bien mais ça fait drôle de te savoir, à nouveau, si loin ...
gros becs soeurette !