16.10.09

Le mauvais sort


Ça s'est passé à 16H15, précisément.
J'étais assise sur une table, les jambes croisées et, par inadvertance, j'ai regardé mes pieds.
Le gauche a retenu mon attention : il m'a semblé que le cuir de ma chaussure avait changé d'aspect, s'était parcheminé.
A l'examen, l'exemplaire de droite présentait la même particularité.
Dix minutes plus tard, la partie avant de mes deux chaussures s'est désolidarisée, exactement en même temps, de la semelle.

Alors, je me suis hâtée de rentrer chez moi, de crainte de dépasser l'heure où le sortilège, dont ils étaient manifestement victimes, changerait mes souliers en ce qu'ils étaient avant.

4 commentaires:

Vanessa a dit…

J. avait le même problème au bureau avec ses deux chaussures. Il ne pouvait pas rentrer et voulait ne portait que ses chaussettes au travail, mais elles étaient trouées aussi! Il a dû demander à l'assistante d'aller lui en acheter d'autres.

Vanessa a dit…

Ne voulait porter que..
Mes excuses pour les fautes!

Anonyme a dit…

Connais-tu l'histoire du lutin des bois poursuivi par ses vieux souliers ? Je crois que ça fait partie du recueil des "7 histoires de souris" ?

Ton histoire merveilleuse m'y fait soudain penser...

Tokyo peut être une ville de sortilèges.

DesBIsesEnSandalesEtCitrouilles

Gwen a dit…

Vanessa : lui acheter des chaussures ou des chaussettes ?!!!
Ju : au Shinjukugyoen, le gâteau à l'okara était à la banane et au sésame noir. J'ai été ponctuelle, à l'heure du petit dej... mais tu n'y étais pas...