6.4.09

Les heures printanières

6h12 est l'heure invariable de mes réveils spontanés.
2 heures après, il est temps de verser le lait de soja chaud et mousseux coloré au sésame noir sur les morceaux de banane et de transporter la théière emplie d'Assam sur mon balcon. A mes rendez-vous avec le soleil, je ne suis jamais en retard et mes épaules prennent une teinte qui leur va bien.

Ces journées de printemps, je les passerais volontiers en terrasse, là où la toile cirée est assortie au vichy de ma chemise et où le serveur aux jolis yeux, connaissant mon goût pour le rose, me servirait sans attendre un diabolo-sakura.

3 commentaires:

andré a dit…

14h45 en France, mon habituelle courte sieste est terminée. Le soleil est de la partie...

Anonyme a dit…

Alors ce commentaire sera très banal : c'est une photo qui parle madame.

les chéchés a dit…

le soleil n'est pas assez présent pour habiller mes épaules... mais je ne suis jamais en retard à mes rendez-vous printaniers, fenêtre grande ouverte, bol de thé, nu pied.