12.11.07

Comme à la maison


A Tokyo, je ne crois plus au hasard depuis longtemps. Aussi, quand nous avons monté les marches, poussé la porte du café Körko et découvert les canapés confortables, la lumière des guirlandes, l'ambiance cosy qui donne envie de rester là des heures tout en nous donnant l'illusion d'être chez nous, ce décor que nous aurions pu inventer, que j'avais même en tête la semaine dernière... Je n'ai pas été autrement plus étonnée d'entendre les Beatles chanter !
Nous avions rendez-vous à la sortie sud et je lui ai montré le Mc Do devant lequel nous avions rencontré Be et Ga pour la première fois.
Ce premier soir, nous avions mangé du tofu ensemble, ce que nous avons refait de nombreuses fois, jusqu'à cette soirée d'été où nous avons chanté... avec les Beatles...

Finir la journée à Shimokitazawa, c'est un peu retrouver Be et Ga. Alors, ce n'est pas par hasard que c'est aujourd'hui que je peux vous donner l'adresse de Ga. ça vient d'ouvrir mais c'est déjà aussi douillet qu'au café Körko.
Quant à Be, c'est ici qu'il expose sa vision du monde.

3 commentaires:

itadakimasu a dit…

Que dire de plus? Je retournerais bien a shimokitazawa un de ces quatre..

Cocje a dit…

Moi aussi, le goût du maquereau flambé me maaaaanque !!!!!!!!!!!!!!! Je veux y retourneeeeeeeer !!!!!!!!

madame gâ a dit…

te lire c'est se teleporter un peu.
et puis tu nous emmenera au cafe korko quand on viendra...