11.11.07

Monter à Sugamo


Au début, j'ai cru que c'était un chariot qu'on tirait. Un chariot plein de bouteilles qui s'entrechoquaient. Ou quelque chose dans le genre.
Et puis, j'ai pensé à un défilé, quelqu'un devait être en train de jouer du tambour et je me suis attendue à voir apparaître une procession au coin de la rue.
En fait, le bruit s'échappait du lavomatique. La fonction essorage de la machine est un peu bruyante.

Parfois, on a des perceptions des choses si différentes.
Hier, il me disait avoir choisi son quartier pour sa proximité avec Yoyogi.
Parce que c'est important, les parcs.
Je n'en disconviens pas.
Parce que, sinon, on étouffe vite dans le béton.
Ca, je ne me rends pas compte : j'ai tellement l'impression d'habiter à la campagne en étant à Tokyo.

Il doit y avoir autant de visions différentes de cette ville qu'il y a d'habitants.

1 commentaire:

Cocje a dit…

J'étendrai cette dernière belle phrase au monde entier...