16.5.08

La vie sur le fil

Il faut savoir vivre en équilibre.

Quitter le botanique, l'herbe verte, le soleil, le parfum de patate douce de la glace, la couleur grise du drap de soie, le papier bible du Pléiade d'Henry James, les entretiens de Georges Perec que déroule l'iPod.

Il faut savoir détacher l'antivol du vélo, longer les petites imprimeries, dépasser les teckels en promenade, slalomer entre les enfants, penser sans trembler aux souvenirs gravés le long de l'itinéraire.

Il faut savoir passer aux choses sérieuses, poster la lettre signée la veille, remplir le bac à légumes du frigo, acheter 20 mètres de colle.

Mais il faut savoir également, parce que la lumière est tendre et belle sur la façade usée, mettre le vélo sur sa béquille, sortir tous les appareils photo et passer 20 minutes à rétrécir sa vision au format du viseur.

Parfois, la vie peut attendre un peu.

2 commentaires:

Cocje a dit…

Mais non, c'est "ça", la vie ! ;-)

Anonyme a dit…

Chercheuse, chercheuse, apporte nous ici un peu de lumière, qui brille dans notre ombre.

Pays de Neige.