10.11.06

Permanent vacation

Quand je sors avec mes appareils photo, les directions dans lesquelles je les oriente font se retourner les têtes.
Oui, c'est vrai, je photographie les poteaux, la rouille, la route, les grillages... ça peut dérouter...






Mais je me dis que cet homme-là, qui a regardé l'hôtel Princess pour voir ce que je lui trouvais, le regardera peut-être, maintenant, au lieu de passer à côté indifféremment tous les jours.

Aujourd'hui, c'est le jour du facteur ! (allons voir le gluon du facteur !!!!) et ces nouvelles me font plaisir (enfin, la facture d'eau, moyennement quand même !!!)

Et des jolis mots dans un mail :
"et un ciel bleu en couverture sur ton velo."
(Il est chien quand je suis chat et vice versa, il ne visite pas ce blog... j'aurais pu ne pas mettre les guillemets et faire semblant que ces mots étaient de moi, je les aime bien !)

5 commentaires:

aelle a dit…

He ben je suis contente que les couleurs dans ta boite aux lettres te plaisent ; en tout cas j'aime toujours autant celles de ton Tokyo!

Bertrand a dit…

Sur le premier cliché, on dirait des amours-en-cage...
Comment on dit amour-en-cage en japonais ?

marie-line a dit…

tjs un vrai plaisir ces instants de vie aaisis par ton regard d'artiste !
des récits agréables à lire... de la légèreté et de l'originalité comme j'aime découvrir

akaieric a dit…

J'aime bien la première photo du vélo avec les poteaux.
Tiens? Tu as une mini imprimante?

G. a dit…

Aelle et Marie-line : merciiiiiii !!!
Bertrand : à vrai dire, je n'en ai aucune idée ! je ne savais même pas le nom de ces fleurs en français !
Akaieric : ça s'appelle un polaroïd... Tu le fais exprès ou bien ?!!!!