30.11.06

Comme sous anesthésie

A Ikebukuro, l'espace est vertical.

Mais les avenues sont larges et permettent de respirer.

Ces routes qui strillent le ciel mènent-elles au paradis ???



Et y a-t-il une vie derrière ces murs aux veines apparentes ???


Je bois un chai en terrasse, sous le soleil indulgent de novembre.

C'est l'automne mais, sans effraction et sans bruit, la Reine des Neiges est entrée dans ma vie.

1 commentaire:

une utilisatrice anonyme a dit…

J'ai bien vérifié la météo.

Il ne neige pas à Ikebukuro. Aucune neige pulvérisée ou en tourbillon, aucune aurore boréale. Pas de vents coupants... pas le moindre lac gelé.

Bonne nouvelle : tu n'es pas chez la Reine des Neiges !
(et tu peux retirer ton déguisement de canard !!!)