5.3.07

Bientot dans les bacs

Avec Madame Gâ, on passe des bouts de nos lundis à mettre au point notre destin de stars de la chanson.

Aujourd'hui, on a encore travaillé sur la pochette de notre disque.

Madame Gâ a pris rendez-vous en anglais avec un agent.

On a étudié quelques recettes de cuisine afin de savoir ce qu'on mangerait pendant les tournées.

On a décidé qu'on demanderait à Yvan de s'occuper de nos clips parce qu'on aime tellement sa vidéo. (Yvan, dis-nous oui !!!)
On a choisi le lustre de nos loges.

Pour le répertoire, on n'est pas encore tout à fait fixées. Sauf que, forcément, à la suite d'Etienne Daho, on chantera : "Debout peu importe le prix, suivre son instinct et ses envies les plus essentielles. Tu peux exploser : aujourd'hui est le premier jour du reste de ta vie non accidentelle." Parce que c'est notre chanson culte et qu'on l'assume !

Quant aux séances photos, elles auront lieu là parce que la lumière y est magnifique.

Voilà. Bientôt dans les bacs, le premier album pensé dans les toilettes du dernier étage de Takashimaya, à Shinjuku.

7 commentaires:

Cocje a dit…

La classe.

madame gâ a dit…

je suis contente d'avoir ete cette fille la avec toi, sinon, de vous voir toutes les deux ainsi dans ce cadre maaaagnifique, j'aurai ete trop jalouse!!!

chenican catégoriquement souriante a dit…

c'est bizarre, je vous aurais plutôt imaginées pliées en 2 de délire ... en fait être star, c'est pas de la rigolade, qu'on se le dise !

G. a dit…

Bien sûr que non, être star, c'est pas de la rigolade : c'est un METIER...

itadakimasu a dit…

Je comprends mieux la presence de toutes ces chansons d'E.Daho dans l'ordi de madame Ga hier....

akaieric a dit…

Je me disais aussi... ça ressemble à des miroirs de toilettes.

raphael a dit…

Le professionnalisme est-il incompatible avec la joie de vivre ? ...