9.3.07

Le local à poubelles

J'aimerais parfois remercier tous ces gens qui, en jetant leurs vieux objets à la poubelle, me permettent, quand je les trouve, d'apporter un peu de poésie à mon appartement.









6 commentaires:

Okayama a dit…

plus de doutes, les poubelles de Tokyo sont plus riches que celles d'Okayama !

Anonyme a dit…

Les petites boites calligraphiées nous sont ici vendues à prix d'or ; elle font toujours un peu rêver ceux qui s'estiment familier avec ces idéogrammes qu'ils ne lisent pourtant pas. Sans le dire, ils y associent forcément des petits usages de valeur : il devait sans doute y avoir un exemplaire des "chroniques des choses anciennes".., elle a dû appartenir à un lecteur .. du Genjo Koan ou du Shin Jin Mei ? Une petite boite en bois, c'est souvent destiné à ceux qui savent rester attentif à la valeur des choses et de l'impermanence ...

C'est comme la fragilité des variations Goldberg ou l'Offrance Musicale, elles sont aussi belles et impermanentes ...

Pays de Neige

G. a dit…

Pays de neige, la boîte en bois calligraphiée n'est pas si petite. Et elle contient un trésor : trois coffres et un placard à tiroirs. De la taille d'une maison de poupée. Des boîtes dans la boîte, poupées russes au Japon en quelque sorte, boîtes emboîtées... Fragiles comme des boîtes à musique...

Okayama : je n'ai pas les belles montagnes, je n'ai que les belles poubelles, moi !!!

Anonyme a dit…

C'est clair, cette boite vaut de l'or ! ...

L'ami de neige

nanikaa a dit…

je découvre ton blog, je le parcours, et j'aime beaucoup tes photos, tranches de vie et autoportrait
du coup, je t'ai ajouté à mon netvibes... ce qui veut dire que je reviendrai, car c'est trop beau ici !

Gwen a dit…

Merci merci !!! et bienvenue, tu viens quand tu veux !!!