7.10.07

Kaku


Le kanji de circonstance pourrait être celui du verbe « écrire ». Parce que l'absence de connexion ne me prive pas d'écriture. Au Japon, quand on sait écrire, on sait aussi dessiner. Ce n'est pas mon cas. Mais à un moment de ma vie, j'ai modelé mon écriture, la faisant ressembler à des hiéroglyphes. Mes profs n'avaient pas l'âme de Champollion. Car, après m'avoir prédit une brillante carrière en tant que médecin - puisque je savais déjà écrire les ordonnances - ils m'imposèrent de m'"appliquer" afin qu'ils puissent corriger mes copies. Certains verront dans cette anecdote un prétexte à critiquer l'éducation nationale et son cadre normatif... pas moi! car, si on ne cherchait pas à nous imposer un moule, comment pourrions-nous nous démarquer ???

4 commentaires:

Mélie a dit…

Je me souviens de l'air presque... appitoyé de mon prof sur ma feuille quand, en cours de chinois, on faisait une séance de calligraphie... hm :)

Mélie a dit…

apitoyé, pardon ><

akaieric a dit…

Quand j'étais plus jeune, je faisais des petits ronds en guise de point sur mes i. Mais un jour, on m'a dit que c'était un signe d'immaturité. Alors maintenant je fais un point... mais je suis toujours aussi immature!

Et à quoi elle ressemble, ton écriture, aujourd'hui?

odilon a dit…

et ton dessin ???? à quoi il ressemble ???
(je suis en pre conseil , ce ne sont pas mes classes mais bientôt.... alors je suis avec toi un petit moment .)