20.10.07

La vie comme elle passe

Je traverse la rivière quand je vais à la montagne.
Sur les rives, des gens courent, promènent leur chien.
Parfois, un cerf-volant me parle dans le ciel.

J'aime le paysage à la rencontre duquel je vais.
Aussi, je n'envie pas ces gens.

Mais aujourd'hui, samedi d'automne, je descends à Noborito et rejoins les bords de la rivière.

Il y a là des groupes formés autour des barbecues posés sur les galets. Des pêcheurs silencieux. Des cyclistes arrêtés devant une bière, à la terrasse sommaire de la baraque à oden. Des enfants joyeux qui poussent des cris d'oiseaux et envoient des bulles de savon vers le ciel. Des amoureux dans les barques. Des garçons seuls qui regardent passer les nuages.

Je fais chauffer mon dos au soleil, je déballe mon repas -il y a des noix et des raisins dans le cake, la pomme est rouge, le lait de soja- j'ouvre mon livre...

Et j'ai l' impression d'être parfaitement à ma place. Comme si, tous ici présents, nous possédions le même secret : celui des après-midis nonchalants, des heures de l'automne sur lesquelles le temps n'a pas de prise.

5 commentaires:

Miss Ritchie a dit…

"la vie de gwen comme elle passe", non décidémment je ne sais pas vivre cette vie là, c'est pas une heure sur mon balcon en bazar qui peut compter pour quoi ce soit, c'est pour ça que je viens sur ton blog, comme ça, je regarde, comme dans un film, ou dans un livre.

madame gâ a dit…

moi non plus je n'y arrive pas, et pourtant parfois...
tres beau papier peint d'octobre.

Anonyme a dit…

Je souris également de ce nombre 37 et de cette "barque sur l'océan" qu'un auteur abandonna si bien sur l'ivoire et l'ébène, je souris encore de découvrir la ville, avant la prochaine aube ..

Gwen a dit…

tsss, les filles !!! vous êtes aussi douées que moi pour cette vie là !!! à renfort de bbq à Kobe ou de foulard noué à la Romy sur une plage du sud...
J'en ai assez partagées avec vous, des heures comme celles-là pour connaître vos aptitudes en la matière !

En revanche, j'ignore si l'anonyme sait faire des bulles de savon.

Mélie a dit…

quel plaisir de rentrer et d'avoir tout plein de posts à lire d'un coup :) et une nouvelle ambiance, ici, mais toujours aussi douce.