1.7.08

Tuesday self portrait (le manque)


Là je pense : s'il était là, ce seraient ses lèvres qui porteraient la trace de mon rouge. Pas ma tasse.

3 commentaires:

madame gâ a dit…

ooooooooooooooooooooooooh, c'est mignon....ca doit lui faire des frisson (la lecture, et le souvenir).

madame gâ a dit…

(avec un "s", bien sur...)

Phiphine a dit…

C'est vrai... C'est toujours aussi beau, ici.

Et moi, déjà, je frissonne devant la justesse de l'expression de ce manque.

Alors j'imagine l'intensité que ça doit prendre pour lui, s'il passe par ici.