13.11.08

C'est jeudi !


Et, c'est dans la boîte aux lettres de nos jeudis que j'écris sans fleur ni couronne à Madame Gâ.

(Rappel des épisodes précédents pour d'éventuels lecteurs de fraîche date : Madame Gâ et moi avons bu des litres et des litres de thé, marché pendant des kilomètres et des kilomètres, nous sommes retrouvées dans de nombreux, très nombreux cafés et y avons passé de longues, très longues heures à parler... pendant les deux ans qu'elle a passés à Tokyo. A présent que nous sommes séparées, nous nous écrivons tous les jeudis et nous postons dans cette boîte aux lettres notre courrier public...)

1 commentaire:

Chenican a dit…

Que de souvenirs remémorés à la lecture de la lettre de Mme Ga...
Que de réflexions suscitées par le courrier de G ...
poisse
félicité
inadvertance
Les jeudis ont un charme certain !