3.10.08

La photo comme une pochette surprise


Mes appareils photo sont un peu des animaux familiers qui vivent dans mon sac.
Je commence à apprivoiser mon Holga rose et à voir la vie autour de moi à travers son format carré.

Samedi dernier, il me disait vouloir acheter un appareil numérique dont l'écran peut se tourner dans tous les sens : "comme ça, tu vois toujours ce que tu photographies..."

M'éloignant de chez lui, j'ai réalisé à quel point j'étais, moi, au contraire, heureuse de découvrir les surprises que me réserve mon numérique quand je le pose quelque part et que je le laisse faire sans savoir exactement ce qu'il va choisir de cadrer.
Réalisé aussi ma tendance à utiliser, désormais, mon pola, mon Holga de la même manière aléatoire : les poser par terre, appuyer et puis...

"La première fois qu'elle l'avait vue agenouillée sur le sol, les coudes comme plantés dans l'asphalte, elle s'était approchée pour lui demander si ellle avait besoin d'aide, si elle était tombée, si elle s'était fait mal. Mais la femme s'était relevée gauchement et avait secoué la tête, Non, non merci, avait-elle dit avec gêne, et elle s'était éloignée très vite. Quelques jours plus tard, Nala l'avait vue dans la même position et n'avait pu s'empêcher de s'approcher pour s'assurer à nouveau qu'elle n'avait rien. Alors la voisine avait fini par lui dire ce qu'elle faisait, et Nala avait hoché poliment la tête, bien qu'elle ne comprît pas pourquoi on pouvait avoir envie de prendre en photo une fissure dans l'asphalte, une touffe d'herbe noircie ou un morceau de chaîne depuis si longtemps perdu que les chaussures des passants avaient fini par l'incruster dans le bitume."
Dominique Mainard. Je voudrais tant que tu te souviennes.

3 commentaires:

Mélie a dit…

Ca donne envie de relire du Mainard :) Et elles sont belles, ces images surprises

Kalenovsky. a dit…

Pareil que Mélie sauf que je connaissais pas Mainard mais ça donne envie. Il est surprenant comme extrait mais j'ai lu plusieurs fois sans savoir quoi dire.

exploz a dit…

Oh quel bel extrait ! Oui ça donne envie. Zut ma carguaison de livre est déjà partie... Les images surprises, c'est un des plus beau cadeau et je m'en prépare plein au quotidien, pour un futur plus ou moins lointain. Quelque chose de précieux. Parce que le temps y passe.