7.9.07

Danse danse danse

Les lendemains de typhon vont bien à Mélanie. Joli optimisme. Jolie frisure. Et, dans ses yeux, une jolie lumière danse.

Les lendemains de typhon, les oiseaux volent à reculon. Et les arbres, quand il leur reste des branches, dansent.
Les lendemains de typhon, le linge sur les terrasses, avant qu'on le ramasse, danse.



Le soleil se couche à Ikebukuro.

18H, c'est l'heure où on peut encore hésiter.

Rentrer ? Rester ?
Ou s'asseoir là, immobile, pendant que, tout autour, la vie danse.


6 commentaires:

m. (anonyme !) a dit…

... bonne photographe et coiffeuse experte !!! (quant à l'optimisme, tu n'y es pas étrangère non plus : ça rend forcément joyeuse une après-midi en ta compagnie...)

et toi, ce soir, tu danses danses danses ou tu observes les tourbillons de la vie ?

patrick a dit…

Et si le père de Mélanie (sympa la photo...) s'immiscait dans la conversation, il suggèrerait plutôt (pourquoi plutôt ?) d'écouter Neil Young (Harvest Moon) et/ou de lire Louis Guilloux. Mais ce n'est pas le genre à s'immiscer !

Gwen a dit…

Tiens, Patrick, ça faisait longtemps ! Merci pour ces inspirations portées jusqu'ici par le vent...

itadakimasu a dit…

donc c'est a Ikebukuro que le soleil se couche, je me suis toujours demande...

Anonyme a dit…

Et dire que les ciels se confondent ...

Pays de Neige.

Miss Ritchie a dit…

On pourrait croire que ce blog est à la fois littéraire et photographique, en fait tout ceci n'est qu'un montage pour faire de la pub pour Gw. coiffure, (pub de très haute qualité!) Un salon ambulant, entre Sugamo et Meguro, qui laisse des belles femmes sur son passage (moi, je regrette mon statut de voisine, et modèle de Mme Gw...vraiment!)...