11.9.07

Tuesday self portrait (une belle étrangère)


Je passe tant de temps à les éviter, les contourner, me faufiler, les doubler... Et, pourtant, je suis incapable de dire à quoi ressemblent les Japonaises.
Grandes ? Petites ? Massives ? Au profil effilé ? Belles ?
Je les sais plus silencieuses que les Françaises. Plus soignées également.
Car les hommes prennent soin d'elles. Ils sont attentifs au paraître. Ils ne veulent pas être vus avec n'importe laquelle d'entre elles.
Ils les entretiennent et, pourtant, ils sont volages.
C'est peut-être universel : ils préfèrent les jeunes.
Indifférents au temps passé avec elles, à la moindre contrariété, ils les abandonnent, ils vont voir ailleurs.
A l'habitude, ils préfèrent la nouveauté.

Hier, je les vois tous les deux. Ils sont jeunes. Elle porte des talons hauts. Et un sac à main doré. Il fume une cigarette. Il est bien coiffé et désinvolte.
En le voyant rester sur le trottoir, tirer une dernière bouffée de sa cigarette tout en se penchant, en la voyant, elle, s'avancer sur la chaussée, regarder à sa droite pour savoir quand elle pourra passer, je me dis que ça n'est pas courant.
Ici, quand les gens sont en couple, l'homme est à droite, la femme à gauche.
C'est l'ordre établi.

Et puis, en les dépassant, je comprends mieux.
C'est tellement rare de voir des étrangères, ici.
Mais, bien sûr : le volant est à gauche. Alors la femme monte à droite.
L'ordre établi est respecté.

4 commentaires:

Julian a dit…

Vraiment pas mal foutu ce texte. Chapeau bas.

Et très joli blog, au demeurant.

Tu ne comptes pas déserter prochaînement commme les Itadakimasu j'espère ?

Gwen a dit…

J'y suis j'y reste !
(et merci...)

Rita a dit…

Ca me rappelle le jeu où l'on droit retrouver le petit Charlie, toi je t'ai trouvée, chouette photo.
Je t'ai envoyé un snailmail...

Anonyme a dit…

Sur ce "je les sais plus silencieuses que les françaises" je dois intervenir et affirmer sans fléchir que les plus belles sont et demeurent bien françaises ; quant à la prestation acoustique de ces demoiselles, je laisse aux gens de la synthèse rappeler qu'un ronronnement bien fait peut être bien meilleur que la menace d'un silence des agneaux ..

Oui je les aime ces françaises .. à jamais chaleureuses.

Pays de Neige.