1.9.07

Le matin, les supers pouvoirs

Nous avons dansé dans la cour pendant que Robert Smith chantait et que Monsieur Be photographiait en rafales. Nous avons mangé de la ratatouille. Nous nous sommes allongés sur les tatamis. Nous avons fredonné avec les Beatles. Nous avons beaucoup ri mais très peu dormi.

Ce matin, Ueno était à l'eau. Et nous avons découvert qu'il nous fallait être ensemble réunis pour que nos supers pouvoirs fonctionnent. Et, dans la gare, à l'heure du petit déjeuner, nous les avons sentis nous abandonner, nous filer entre les doigts au moment où, tous les quatre, nous agitions la main en criant "bye bye".

Laissons à Monsieur Be, scénariste compétent, le soin de conclure ici avant d'inventer une suite à cet épisode Tokyoïte.

3 commentaires:

elsia a dit…

à lire vos posts croisés dans les entrebaillements de mon mémoire à terminer sous peine d'affreux tourments dans les quelques 48h à venir, je ne suis pas sûre moi de ne pas me mettre à pleurer, un peu, juste un tout petit peu, par l'empathie bizarre des gens très fatigués et la sympathie incroyable que je vous ai développés, je regarde le film défiler en accéléré et l'émotion passe pourtant, le scénariste est plus que compétent mais ce sont bien les acteurs qui ont porté le film, sans l'ombre d'un doute, servi par une BO et une photo sans faille, on guettera les nouvelles productions avec fébrilité, une si belle production ne peut rester sans suite

Gwen a dit…

... Je le pense aussi.

madame Ga a dit…

(il paraitrait qu'ils ecrivent la deuxieme saison)