10.8.08

Deux cent quarante-trois cartes postales en couleurs véritables (7)


C'est un dimanche tranquille. Un souffle de vent sèche le drap et agite doucement la feuille de washi devant ma fenêtre. La note de pamplemousse du thé des Fakirs répond à celles de Shubert égrenées par Valéry Afanassiev. Je relis ses lettres comme pour la première fois.
Et, à vous, j'adresse une nouvelle carte postale signée Georges Perec.

On est à l'hôtel de France. Bouffe et service impecc. Je lis Proust. Bises.

2 commentaires:

Bobin, dit le PETIT a dit…

ne dites pas : "C'est un dimanche tranquille. Un souffle de vent sèche le drap et agite doucement la feuille de washi devant ma fenêtre. La note de pamplemousse du thé des Fakirs répond à celles de Shubert égrenées par Valéry Afanassiev.",
dites plutôt : "C'est un PETIT dimanche tranquille. Un PETIT souffle de vent sèche le PETIT drap et agite doucement la PETITE feuille de washi devant ma PETITE fenêtre. La PETITE note de PETIT pamplemousse du PETIT thé des Fakirs répond à celles du PETIT Shubert égrenées par Valéry Afanassiev."

c'est mieux...

Gwen a dit…

http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions_ete/mythophonies/fiche.php?diffusion_id=64081
Christian, tu écoutes trop France Cul !!!!