11.8.08

"J'ai tant d'appétit pour les choses de la vie qui ne se mangent pas, je dévore tout ce qui s'écrit"*

Mamy lisait Femmes d'aujourd'hui. Les mots croisés l'occupaient quelques débuts d'après-midi avec une tasse de chicorée, avant que sa tête bascule le temps d'une sieste quotidienne.
Moi, j'y lisais "les petites chipies". Mais je me souviens aussi des recettes de cuisine.
On était loin encore de la solution pratique du plat unique et les menus suggérés par l'hebdomadaire n'omettaient jamais ni l'entrée ni le dessert et un seul de ces repas suffirait, à présent, à me nourrir pendant une semaine.
Tomates farcies, ratatouilles, pomme de terre en accompagnement, fruits de saison en compote, pain et yaourts maison, petits pots de crème à la vanille... La cuisine de tous les jours de Mamy était simple et savoureuse et je n'ai jamais fait le rapprochement entre ses recettes et celles de Femmes d'aujourd'hui. Pourtant, il lui arrivait de s'en inspirer.
C'était l'époque où il était préférable que le résultat final ne soit pas trop proche de la photo de la recette car tous les plats représentés ressemblaient à une espèce de bouillie déjà mâchée.

Les temps ont changé et les modes culinaires défilent : apéros dînatoires, cakes à tout, pâtes à toutes les sauces, déferlante japonaise...
Les photographes font, à présent, des merveilles. Au point de me faire rêver devant des plats que, dans la réalité, je n'aimerais pas manger.

"Je passe environ vingt heures par semaine sous le régime de Raino, et je développe des photos de gratins de pomme de terre, de cervelas chaudement fumants et de pâtés délicieux. J'apprends un tas d'astuces spéciales. Sais-tu par exemple comment on prend en photo le portrait le plus délicieux d'une tasse de café ? On remplit la tasse de sauce de soja et on y ajoute quelques gouttes écumantes d'un produit vaisselle. Ainsi, on évite la couche moche qui se forme d'habitude sur la surface du café ! des méthodes comme celle-ci réaniment ma fascination pour la magie de la photographie. Quelle autre expression a une relation aussi privilégiée envers la réalité qu'elle est capable d'augmenter ton envie de boire un café à la vue d'une tasse de sauce soja ?"
Jonas Hassen Khemiri. Montecore, un tigre unique.

Qu'est-ce qui peut expliquer que chaque repas, pourtant léger, me rend le ventre lourd et tendu comme si j'avais avalé les sept petits biquets sans mâcher correctement ???
En ce moment, regarder de jolies recettes suffit à me rassasier, chez les Chéchés ou chez Patoumi (qui lit en mangeant, elle !), par exemple...

Mais, parfois, je consacre tout de même quelques minutes de ma soirée à la préparation d'un gâteau au kinako à savourer au lever du soleil.


Et puis... Belle récolte, aujourd'hui, au Book off dont le café ressemble à une agréable salle de lecture mais dont la carte ne comporte rien de mangeable et où je pourrais chanter en choeur avec *Jeanne Balibar :
-Anthologie de l'humour noir d'André Breton.
-Signe ascendant d'André Breton.
-Les choses de Georges Perec.
-Joachim a des ennuis de Sempé et Goscinny.
-Celui qui ne m'accompagnait pas de Maurice Blanchot.
-Les jours s'en vont je demeure de Pierre Bergé.
-Bon baiser de Paris de Nathalie Lété et Frédéric Rey.
-Models, images of women de Peter Lindberg.

7 commentaires:

Gwen a dit…

La recette du gâteau au kinako :

70g de farine, un demi sachet de levure, 3 grosses c. à s. de kinako, 3 c. à s. d'huile de pépins de raisin, 3 c. à s. de sucre brun, 1 oeuf.
Mélanger etc.

Agnès a dit…

J'ai recupere tout un lot de Femmes d'Aujourd'hui de 1957 dans une brocante recemment. Tu as tout a fait raison pour les recettes... meme quand ils titrent "un repas tout simple", celui-ci est fait de nombreux plats, tres elabores. J'aime leurs photos de table, meme en semaine on dirait des tables de fetes!

Gwen a dit…

En 1957, en revanche, il n'y avait sans doute pas déjà les petites chipies !!!!

odilon a dit…

..........................quoi Nathalie L'été !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

odilon a dit…

..... parlons plutôt du gâteau au Kinako veux tu !!!!!!
que je cuisine demain pour faire comme toi, rester encore avec toi .. mais... le temps de cuisson ?

Gwen a dit…

Sois une grande fille, veux-tu ! tu fais à vue, aux environs de 20'...
quant à N. Lété... dis-toi que je l'ai acheté d'occas' et pas cher !!!!

Agnès a dit…

Non, pas de petites chipies mais "Mousse et Boule" et "Moustache et Trottinette"...!