7.12.07

Bonne pioche

J'ai pensé à eux il y a très peu de temps et c'était pour me dire qu'ils me manquaient.

Je n'attends rien du rayon anglais du Book off. Je persiste à ne lire qu'en français.

Mais je ne néglige aucun rayon. Visite méthodique. Et puis, parfois, il y a des livres français dans le rayon anglais.

Quand je les vois, en coffret -je reconnais leurs tranches colorées si caractéristiques- j'ai le coeur qui bat. C'est une émotion vraie. C'est comme retrouver un être cher. Avec la surprise en plus. Un peu comme découvrir qu'on est attendu au bout d'un quai ou dans un aéroport.

Je ne vérifie pas leur état, je me saisis du coffret comme si quelqu'un d'autre pouvait le convoiter.
Pourtant, comment ne pas penser qu'ils sont là pour moi, uniquement pour moi ?

Les autres rayons ne m'intéressent plus.

Sur la table, les polaroïds de l'après-midi, l'ipod qui m'isole des chants de Noël ambiants, le gobelet de chai latte.

Et mes livres que je retire du coffret. La tranche est cassée -ils ont été lus- l'un d'entre eux est un peu corné. Dans un autre, je trouve un cheveu. Court et brun.

Ils ont été édités en 1998 et leur prix n'est indiqué qu'en francs -de 15 à 79. Moi, j'ai eu le tout pour 1400 yens.

Un exemplaire dans le grenier français, un exemplaire dans ma bibliothèque tokyoïte.
Heureuse journée qui me voit à nouveau détentrice de Double-jeux de Sophie Calle.

5 commentaires:

http://www.byglam.fr a dit…

Aaaaah.....ces livres! Ils font partie de ma bibliothèque et je ne m'en séparerai jamais

Cocje a dit…

Depuis quelques mois je me retiens d'aller dans quelque endroit où il se vend des livres, non pas que je n'aime plus lire ni acheter pour posséder de tels objets.
Non. J'économise.
Maintenant je peux le dire, nous partons en Australie en juin et ce pour une durée indéfinie.
Et j'espère que là-bas je trouverai mon bonheur dans pleins de librairies !

Gwen a dit…

Moi non plus, je ne m'en séparerai pas !!!

Cocje... je ne sais pas si l'Australie est l'autre pays des librairies mais peut-être y trouveras-tu, malgré tout, ton bonheur... Je te le souhaite...

aelle a dit…

Jalouuuuuse! Ce coffret, ja l'ai achete il y a 2 ans, quelques semaines avant la Californie, pour me tenir compagnie lors d'un aller-retour Lille-Arras... sacre depaysement, et pourtant je suis sure qu'il serait tout aussi adapte a un hiver tokyoite!

(excuse le manque d'accents, je suis chez la bouillotte)

Cocje a dit…

Je suis toujours aussi jalouse de ton agenda... évidemment, nous n'en trouverons JAMAIS des comme ça, ici...