26.12.07

... Et les autres jours...


Il y a d'autres jours qu'on reconnait dès le réveil. A quoi ça tient ?
Ces jours-là, le soleil a beau briller autant qu'il peut, on a beau déjeuner sur le balcon grâce à lui, on a beau découvrir l'existence d'une brioche absolument parfaite dans la boulangerie la plus proche de chez soi et la déguster au goûter accompagnée d'un thé aux trois noix de chez Mariages et du violoncelle de Yo-Yo Ma qui interprète Piazolla, on a beau rentrer avec un bouquet de roses jaunes au bout du bras, on a beau attendre le deuxième passage du facteur et sa promesse de déposer un paquet entre 17 et 19 heures...
Rien n'y fait.
On ne retiendra que la cuillère de crème fouettée imprévue dans le macha latte, la sciure qui se répand sur le pantalon, le cadre aux mauvaises dimensions, les slurps du voisin de café que la musique dans le casque ne parvient pas à couvrir, l'ouverture difficile du bloc de tofu, les mains froides, les podcasts qui font la grève, le disque dur qui sature sans raison...
D'office, dès qu'on ouvre un oeil, on sait qu'il va falloir s'armer de patience et on voit arriver la nuit avec soulagement parce que ces jours-là, on n'a pas d'autre solution que de les mettre à la poubelle.
(18H20 : et puis, finalement, le facteur est passé. Alors, j'ai remis de l'eau à chauffer et j'ai installé Glenn Gould au piano. Je ne jetterai pas tout de cette journée)

3 commentaires:

Cocje a dit…

Ils sont perfides ces 26 décembre...

Anonyme a dit…

c'est pas une question de date, juste une mauvaise pioche. et y'a un nouveau tirage demain !
bonne nuit en attendant !

Nostradamus a dit…

Non, non c'est une question de date. En multipliant les chiffres on obtient 12, et ce nombre n'est pas propice aux ambiances sereines et délicates....