2.12.07

L'art de vivre

Mais qui étais-je pour être horripilée par ces Japonais qui photographiaient mon pays ?
N'aurais-je pas dû être fière de cette capitale qui suscite tant de clichés à travers les vitres des bus ?
Ne rapportais-je pas, moi-même, de ces virées parisiennes, ces journées à marcher sans relâche avec Zazou ou au bras de certains garçons, des cahiers emplis d'anecdotes, des pellicules photos à foison impressionnées par les mêmes rues, les mêmes pierres qu'admiraient ces yeux bridés ?

Parfois, je pense à eux, que j'ai croisés sur les trottoirs parisiens. Parmi eux, il y en avait sûrement qui, dans leur vie quotidienne, font un détour pour surveiller la floraison d'un arbre qu'ils aiment. S'arrêtent pour photographier l'or des ginkos qui se détache sur le bleu du ciel. Parlent aux chats le temps d'une cigarette qu'ils sont en train de fumer. Ferment les yeux quelques secondes, oubliant la cravate qui enserre le cou pour se concentrer sur la saveur de leur glace. Qui passent leur dimanche au parc enroulés dans un plaid et éteignent leur transistor à la fin de la diffusion du match de baseball...

Je les vois ici. Je les regarde vivre. J'ai encore beaucoup à apprendre des Japonais. Ces gens qui savent attendre que les feux passent au vert pour traverser.

6 commentaires:

Miss Ritchie a dit…

j'aimerais pouvoir découper cette photo de feuille que tu as prise et la mettre avec les autres photos ou copie de photos, tous les bouts de papier que je collectionne pour le moment, peut être qu'un jour j'arriverai à en faire quelque chose, peut être...

Mélie a dit…

je suis... scotchée devant ton ambiance du moment ! j'veux la même ! :)

Gwen a dit…

Géraldine : sers-toi, j'en serais flattée ! (et curieuse de voir le résultat !)
Mélie : ça ne me parait pas très difficile à copier ! Et moi qui suis toujours jalouse de tes "bols de thé" !!!

Clea a dit…

Comme c'est vrai !

akaieric a dit…

Moi aussi j'ai tendance à attendre que le feu passe au vert... sauf que moi je suis à Paris. Du coup je reste là, à coté des clous, à regarder les autres courir...

Gwen a dit…

Alors, ce retour sur les pavés des trottoirs de Paris ???