1.12.07

Les pensées buissonnières

Sur le chemin du retour, les effluves s'échappant du restaurant de yakitoris m'ont rappelé l'Orée de Sologne au temps des barbecues.
Je me souvenais aussi de ces samedis midis, des retours de l'école. Cette école n'était pas si proche. J'y allais à vélo ou à pied et seule. Bien sûr, j'enviais ceux qui n'avaient qu'à ouvrir la portière de la voiture dont le moteur continuait à tourner, poser un pied sur le trottoir et être dans la cour deux minutes après.
Mais, à présent que je repense à tous ces allers-retours, je n'envie plus les autres.
C'était déjà, enfant, l'aubaine de rêver en marchant, de chanter en pédalant.
Déjà, enfant, je pensais à autre chose.

2 commentaires:

eriizu a dit…

Tiens c'est rigolo, hier j'ai écrit une note sur ce à quoi j'ai pensé en rentrant de l'école.
Mais ce samedi, à midi, je n'ai pas pensé à autre chose que de rentrer au plus vite pour enlever mes escarpins trempés.

Gwen a dit…

Vraiment ??? tu n'as pas pensé au chocolat chaud que tu avais envie de boire ? Au disque que tu avais envie d'écouter pendant que tu enfilerais des grosses chaussettes et que tes cheveux sècheraient ?!!!