29.1.08

Tuesday self portrait


La photo du jour a été prise après la tartine toastée au brie et au miel. Après que Ga a dit : "quoi ? il est déjà quatre heures ?"

Et, c'est vrai, le temps passe vite dans cette ville du sud.

11 commentaires:

Cocje a dit…

Gwen ! Si tu veux aller respirer les bons thés que je t'ai envoyé c'est à la boutique "si le thé m'était compté" dans la ville de Mme Ga que je me fournis !!! Demande lui l'adresse, c'est pas loin ;-)

miam a dit…

heureusement qu'on n'a pas la photo !!!
comme si ça faisait pas suffisamment envie comme ça, au réveil, une tartine brie et miel...

(ah mais en fait, non, il n'était pas question d'un auto-portrait de tartine de toutes façons)

des bises à toutes les deux, profitez-bien de ces moments

Gwen a dit…

Cocje, c'est fait !
Okubo's girl : ça pourrait être un autoportrait à la tartine !!! (mais en fait, non !!!)

Mélie a dit…

(c'est bluffant, quand on passe ici, on se dit toujours que c'est le Japon qui rend ta vie magique de loin, que c'est, tu sais, "l'étranger". et puis en fait, même quand tu es en France, je garde les yeux grand ouverts :))

elsia a dit…

c'est étrange mais je suis diablement heureuse de vous voir à nouveau ensemble sur une image, comme si le cours de certaines rivières avaient soudain retrouvé leur lit !

akaieric a dit…

Je me demande si dans la vie de tous les jours tu l'appelles aussi 'Ga'.
C'est bizarre comme diminutif... comme si moi on m'appelait 'é' pour éric.

Chenican a dit…

Ah ces horaires scolaires qui rythment la vie des mères ... Mais nous sommes mercredi, vous avez la vie devant vous ;-)
Bises à vous 2, profitez bien !

Gwen a dit…

Mélie : mais je suis à l'étranger !!!
Elsia : ça me fait le même effet !!!
Akaieric : ah ouais, personne t'appelle Aka ???
Chenican : quel est le rapport avec le brie ???

Chenican a dit…

aucun rapport avec le brie évidemment mais avec le "déjà 4 heures" de Mme Ga. Non ?

camomille a dit…

Cette rue m'est étrangement familière...emprunterions nous les mêmes chemins?

Gwen a dit…

Chenican : non ! le mari de Mme Gâ est un garçon formidable et nous étions déchargées de toute contrainte enfantine..
Camomille : j'aurais du mal à répondre à cette question...