5.6.07

Tuesday self portrait (sans sommeil)


Avant 6 heures, la ville est masculine. Au supermarché, je croise des travailleurs.
Dans le restaurant où je prends mon petit déjeuner -riz, natto, oeuf cru et soupe miso- ce sont aussi des hommes déjà fatigués qui mangent sur fond de jazz.
Cette ville ne dort jamais et moi à peine.

1 commentaire:

odilon a dit…

je me lève ! il est donc bientôt l'heure de te coucher .....
tu es beaucoup trop loin de nous .
retrouvons nous dans tes rêves ensuite dans les miens .