19.6.07

Tuesday self portrait


Moi qui sais parfaitement comment mon visage va vieillir, qui n'ai aucune surprise lorsque, dans le miroir, je constate une nouvelle ride qui fait ressembler mes traits à ceux de toutes les femmes qui me précèdent dans ma famille, je me demande parfois ce que c'est que d'avoir perdu ses parents tôt, ou d'être adoptée. Et de ne pas savoir à l'avance celle qu'on sera, plus tard, dans pas si longtemps...

3 commentaires:

Cocje a dit…

Un grand merci pour la carte-photo reçue aujourd'hui !

Anonyme a dit…

Et c'est aussi parfois, ces intonations, ce caractère et tout ce que l'on croyait soi et être auteur qui, peu à peu, ressemble à un héritage. Devenir doucement tout simplement passeur, vers l'autre rive, et porter la flamme.

Pays de Neige

rita a dit…

Tu fais partie de ces femmes qui embelissent avec l'âge... Moi je retrouve le visage de mon père, c'est moins réjouissant quand on est femme, après les rides la moustache ?