24.6.07

Un thé chez la Reine (2)

Regarder ce livre, rien que le regarder, me donnait l'impression d'être chez la Reine. Les scones chauds sur lesquels on étale le beurre fondant. Les carrot cakes glacés blancs. Les gâteaux à la mélasse.
J'ai passé beaucoup de temps à rêver devant ces photos.
Parfois, je me suis décidée à tester une recette. C'était étrange, aucune n'était correcte. Il manquait toujours quelque chose. Et, parfois, je n'avais pas besoin d'essayer pour savoir que ça n'allait pas fonctionner : un gâteau à la carotte sans carotte, ah oui, vraiment ?!

Mais, dans ce livre, il y avait une recette de cake. Une recette infaillible parmi toutes ces utopies.
Un simple cake aux raisins mais alors, vraiment, le cake que je pourrai apporter sans rougir chez la Reine quand elle m'invitera pour le thé.
(Une petite parenthèse ici pour dire que je maîtrise parfaitement les temps de la langue française et que je sais ce que je fais quand j'utilise le futur plutôt que le conditionel pour parler de ma rencontre avec la Reine.)


Aujourd'hui, pour ce pique-nique parmi les cartons, c'est lui que j'ai eu envie de cuisiner. Je ne l'ai jamais fait depuis mon arrivée au Japon. Mais aujourd'hui, c'est sa texture dense et réconfortante que j'ai eu envie de retrouver.


Et c'est au moment où j'ai versé la pâte dans le moule -une pâte onctueuse qui se déroule en ruban- à ce moment précis que m'est revenu le souvenir du gâteau à la rhubarbe. C'est le même genre de pâte que j'étalais sur le fond de rhubarbe (la recette disait 300 g mais je mettais pas loin d'1 kg de ces tronçons odorants). Et m'est revenu le parfum et, en bouche, les fruits qui, devenus fondants, devenus compote, se mêlent à la pâte et l'humidifient parfaitement.

Combien de fois l'ai-je cuisiné, ce gâteau ? Il était vite devenu le préféré entre tous d'E. qui m'en voulait de toujours le faire quand on avait des invités parce que ça lui en faisait moins à manger ! Il était devenu son gâteau d'anniversaire mais il en aurait volontiers mangé tous les autres jours.
Comment ai-je pu passer autant de temps sans penser à ce gâteau ? Et comme il est étrange d'y repenser à une semaine de l'anniversaire d'E.

On m'aurait dit que j'allais être heureuse de vivre dans un pays où la rhubarbe n'existe pas, je ne l'aurais pas cru. (Tout le reste non plus...)

9 commentaires:

Gwen a dit…

Il y a une photo qui va avec ce billet mais là, j'ai un problème de port USB.
Il y a la recette, que je mettrai ici mais là, je ne peux pas : je vais pique niquer !

Gwen a dit…

5OOg de farine. 1 sachet de levure. 100g/150g de sucre. 3 oeufs. 150g de beurre. du lait. autant de raisins secs qu'on veut.
Battre le beurre avec le sucre. ajouter les oeufs. et la farine. et du lait de manière à obtenir une pâte onctueuse. Ajouter les raisins.
Faire cuire 45' environ à 180°.

Il n'en reste plus !

pas si anonyme a dit…

c'est juste toi qui as le droit de faire des commentaires ou nous aussi, on peut ??!

bon, en vrai pas grand chose à dire... juste que j'avais pas remarqué, en effet, qu'on est privés de rhubarbe par ici et, tout d'un coup, et avec une telle recette, je trouve ça tellement dommage...

(enfin, t'as vu, c'est la saison des kitkats au melon !!! c'est pas en France qu'on aurait eu ça !!!...
euh, oui, bon, je sais, ça ne va pas te faire sauter au plafond... ou peut-être que si, de désespoir !!!)
allez, j'aurais mieux fait de te laisser toute seule sur ta page de commentaires !!!

ps: c'est juste une blague, j'aime pas ça le melon et puis, tu me connais, je vais quand même pas manger ça, des kitkats... au melon... enfin, peut-être, pour goûter...

nanikaa a dit…

cette histoire de thé chez la reine et de gâteau est bien mystérieuse pour moi, lectrice depuis peu de ce blog… mais j'attends la recette avec impatience !!
tu veux de la rhubarbe confite par la poste ???

nanikaa a dit…

j'avais pas vu que tu avais rajouté la recette… merci !!!

véron a dit…

est il possible d'avoir la recette du gateau à la rhubarbe (pour ceux qui sont encore en France) ?

mais je peux comprendre une reponse négative .......je devine que ce gateau est "renversé" "renversant".

Gwen a dit…

Kitkat's girl : et ceux au citron, alors ?!!! tu ne m'as pas dit !!!
Nanikaa : c'est gentil mais on en trouve aussi ici, de la confiture de rhubarbe...
Véron : oui, non, ça ne se pose pas comme ça : ma recette est restée en France...

Marie-Eirma, Japon a dit…

"Et c'est au moment où j'ai versé la pâte dans le moule -une pâte onctueuse qui se déroule en ruban- à ce moment précis que m'est revenu le souvenir du gâteau à la rhubarbe."

"A l'instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d'extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m'avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. il m'avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire."
Proust

Ca donne envie de goûter la rhubarbe -ben oui je sais pas comment ça se fait- juste pour pouvoir s'en souvenir un jour.

Gwen a dit…

Marie, ça donne envie de goûter à tout pour ne plus rien oublier de la vie.