23.7.07

Proust aimait-il le Vouvray ?


Les classiques ont fait le voyage ensemble. Maupassant, Homère, Quincy, Haut Médoc, Prévert, St Emilion.

Ces étiquettes -Graves, Mercurey- sont une lecture encore plus prometteuse que n'importe quelle couverture de livre.

Seul le Vouvray n'a pas attendu qu'on le débouche et a parsemé les pages de son verre et sa robe claire.
Ouvrir ces livres, ce sera un peu comme descendre à la cave.

3 commentaires:

Mélie a dit…

Je me régale à chaque fois que je passe ici, vraiment. Tes recettes font envie, comme autant de bouts d'ailleurs, qui chasseraient la mélancolie d'ici.

Henry Beyle a dit…

C'est vrai que c'est très beau, très poétique... mais le Vouvray, tu l'achètes ou tu le fabriques ?

Gwen a dit…

merci pour le fou rire !!!