9.12.08

Tuesday self portrait (un battement de cil)


Il n'y a rien de très improbable, finalement, à ce qu'on me coure après en criant mon prénom un mardi matin à Shinjuku.
Rien d'improbable à résumer en une demi-heure l'année et demie que nous avons passée sans nous voir, comme ça, sur un trottoir de hasard. Leur vie en France, la mienne ici.
Mais cela m'amuse de penser au papillon qui a battu de l'aile à l'autre bout de la planète pour m'offrir le plaisir de croiser Patrick et Akiko.

1 commentaire:

fougougou a dit…

ta vie prend des tournants surrealistes ; j'imagine l'inattendu "Gweeeeen!!" a shinjuku, je repense a cette saucisse-memento...
j'attends avec impatience le prochain episode!!