1.12.08

Un lundi au macha


Qui a dit que les petits déjeuners délicieux seraient l'apanage du seul week end ???
Plus souvent que pour une bière en soirée, j'ai des rendez-vous à toute heure de la matinée, pour boire des thés ensoleillés dans une cour fleurie, dans le rai de lumière d'un salon régulièrement envahi par les enfants volubiles, au canal café avant l'arrivée des mangeurs de pizzas, sur l'herbe des parcs ou sur le bord d'une rivière...
Les autres jours, seule, je ne suis pas seule.
Ce lundi sera encore au soleil, derrière des vitres, c'est déjà ça.
Mais avant de songer à l'heure du train, à l'impro de 15 heures 10, j'ouvre le pot de la confiture magique de Valérie.
Le macha arrête le temps. Son parfum plus que tout autre nous replace dans l'instant.
Tout le reste peut attendre.

2 commentaires:

akaieric a dit…

De la confiture de poire au macha??? oishi soo!

madame gâ a dit…

tu ne soupconnes pas a quel point tu vis sur une autre planete, et a quel point m'en rendre compte me fiche le bourdon...chez toi la confiture est pleine de promesses, et mon petit doigt me dis qu'elle les tient!