20.12.06

Ce sont nos erreurs que nous appelons expériences (mon oeil !!!)

Plus le temps passe plus je m'aperçois que ce que je préfère, dans la cuisine, c'est le temps de cuisson !
Les recettes salées que j'aimais faire, en France, c'était les plats mijotés qui me permettaient, après avoir tout fourré dans ma casserole en fonte, de rejoindre Médor, ma théière et mon bouquin sur le canapé pour deux ou trois heures de tranquillité absolue.
C'est pour la même raison que j'aime faire des gâteaux un peu rustiques, sans glaçage ni rien de sophistiqué : d'abord, c'est ceux que je préfère manger (parce que je suis une grande fille toute simple) et, en plus, ce sont ceux qui sont les plus rapides à réaliser.

Tout ça, je le sais. Je commence à bien me connaître, après 36 ans passés en ma compagnie.

Alors pourquoi, mais pourquoi, suis-je encore capable de me laisser influencer par les jolies idées des autres ?
Et pourquoi est-ce que je demande à Madame Gâ sa recette de sablés ???

Je me suis posé cette question au moment où, ouvrant mon sachet de farine -un peu brusquement il est vrai- j'en ai répandu un bon tiers sur le sol et que, avant de me mettre à cuisiner, j'ai dû passer l'aspirateur.
J'ai continué à y réfléchir quand, après y avoir versé tous les ingrédients de la recette dont j'avais doublé les proportions, j'ai vu de la fumée sortir du ventre de Nono, mon petit robot, qui n'est pas fait pour pétrir 500g de farine.
En échouant une fois sur deux au découpage à l'emporte pièce de la pâte un peu trop molle, en découvrant que cette pâte, même crue, est très bonne... J'ai encore eu le temps d'y penser.
A la troisième fournée (en 20 minutes de cuisson, j'ai à peine le temps de découper les suivants mais -heureusement aussi- d'écouter les podcasts de l'esprit public), ayant royalement ignoré les lois de la physique et ayant passé outre le fait que la plaque tournante du four entrainerait le papier sulfu et balancerait par-dessus bord tous les sablés un peu trop près du vide... J'ai ramassé les cadavres tordus, les ai mis sur une assiette promise à mon propre usage (comme si j'avais besoin de ça après tout le lemon curd que j'ai mangé !). J'ai remis au frigo le reste de pâte en me disant que j'avais assez fait d'âneries pour aujourd'hui, que tout cela méritait d'être remis au lendemain. Et que, après demain, on ne m'y reprendrait plus : je ne ferai plus JAMAIS de sablés !!!!

Je sais, il ne faut jamais dire fontaine, etc.

Mais bon, en attendant, à défaut de me pelotonner sur un canapé avec Médor, maintenant que j'ai éteint le four et que l'eau est chaude, je vais pouvoir me blottir sous un plaid et regarder "Come home" , une revue qui donne furieusement envie de tout arrêter, d'être tranquille chez soi avec un bol de thé pendant que se répand une bonne odeur de... sablés qui cuisent !!!!

5 commentaires:

odilon a dit…

je peux t'aider ??? t'envoyer des sablés de noel de normandie !!! mais ensuite je veux me glisser avec toi sous le plaid !

Anonyme a dit…

Pendant tout le mois de ramadan, jour après jour, j'ai essayé de faire des baghrirs ( crêpes marocaines simple mais tellement compliqués pour moi). je n'ai pas réussi. ou bien ils sont mous et ne tiennent même pas dans la poêle, ou ils sont durs durs comme la pâte gelée. j'en ai ragé. depuis, cela fait un mois et quelques, je n'ai pas renouvelé l'expérience.chaque fois que j'en ai envie, je les achète tout bêtement dans la patisserie voisine.
Bonjour Gwen. c'est Najat. J'ai découvert ton blog hier, grâce à celui de Kriss. J'aime beaucoup ce que tu écris. Tu as de la chance de vivre au Japon. Ce pays m'a toujours fait rêvé...

flo a dit…

Puisque t'as reçu le thé et qu'il te plait, je te souhaite de passer un bon hiver en sa compagnie.

Bises
Fred

G. a dit…

Odilon, je t'attends !!!
Najat, bienvenue !!! Je VEUX être aussi philosophe que toi et ne plus me lancer dans une entreprise qui me dépasse autant et qui transforme ma cuisine en chantier (pas encore nettoyé) !!!!
Flo, bon, mea culpa !!! mais au moins le mail t'est arrivé... Parce que, dans le genre, j'ai déjà envoyé des mails à des gens à qui ils n'étaient pas destinés !!! Question de concentration, sans doute !!! Encore désolée et encore merci !

raphael a dit…

Comme souvent, faut commencer par essayer avant de savoir que ce n'est pas son truc ... sinon on passe à côté des trucs "pour lesquels on est fait" !