28.4.08

Un autre bout du monde

Il y a des jours qui comptent plus que d'autres. 

Je ne suis jamais retournée dans l'appartement d'Omotesando où j'ai fait la connaissance de Sacha et je sais qu'il ne se souvient pas de moi. 
Il suffit d'une fois, une fois ça suffit parfois. On croise des gens, on ne les croise qu'une fois et, pourtant, le moment n'est pas anodin. Il reste une ambiance, une vraie conversation, une vie entrevue, une trace... Un instant tout simplement humain, en somme.  Et qu'on n'oublie pas. 
(Et, comme j'ai de la chance, il y a aussi des fois où je les revois, ces gens. Et même plutôt régulièrement : Hiroo,  Shirokanedai, Ushigomekagurazaka... sont des destinations que j'aime noter sur mon agenda)

J'ai fait la connaissance de Sacha, c'était le soir de son premier anniversaire. Depuis, je me tiens de temps en temps au courant de sa vie américaine comme à travers une glace sans tain, comme on sait le faire grâce à internet.
 
Sacha change et son regard devient frondeur en plus d'être rieur. 

2 commentaires:

anne (assiettes) a dit…

tu connais la chanson "l'autre bout du monde" d'Emily Loizeau ?
ça n'a rien à voir avec ton post...
mais ce matin en parcourant ton blog en courant, je me suis arrétée sur ce post car j'aime bien cette chanson...abientot

Gwen a dit…

Oui, tiens, c'est vrai, et je l'aime bien, cette chanson...