2.4.08

La photo (I : De dos)

Il y a un an (presque jour pour jour mais ça, c'est un hasard ...Ou pas, d'ailleurs !), Géraldine et moi avons trouvé sur le trottoir toute la mémoire d'une maison promise à la démolition. Parmi nos découvertes : des photos. Depuis un an, je vis avec ces souvenirs de vacances que je n'ai pas vécues.
Aujourd'hui, peut-être inspirée par les feuilletons du Consul, j'entame une petite série autour d'un de ces panoramiques. A suivre...

J'aimerais savoir dire non.
J'aimerais avoir la désinvolture de Yuko. Son insouciance et sa classe.
J'aimerais parfois être une autre.
J'aimerais savoir ce que c'est d'être jolie ou d'être brillante ou d'avoir le sens de la répartie.
Mais ce serait trop difficile de, ensuite, redevenir aussi terne et ordinaire que je le suis. De retrouver ma vie aussi ennuyeuse -le train, le bureau, le bento à midi avec des filles tout aussi banales que moi- et trop pleine d'espoirs démesurés.
Je ne voulais pas venir.
Je n'aurais pas dû venir.
Et quand il a sorti son appareil photo, je me suis penchée vers le rivage, leur tournant le dos à tous. De manière à ne pas leur laisser mon visage en souvenir.

2 commentaires:

la future ex-shin okubo girl a dit…

quelle bonne idée !
j'ai hâte de connaître les histoires de tous ces/tes personnages !

merci pour ce moment d'évasion et les autres à venir.

Anonyme a dit…

Il y avait ce souvenir de l'imaginer à moitié morte. C'était il y a un an. Redoutais, donc là sur la photo, en fait c'était elle peut-être qui était morte. Je t'assure. Bon je me reprends ; je reprends, avant , elle nous parlait de sa disparition alors que la fille qui était sur la photo n'était déjà plus là, vous comprenez ? elle a été trouvée dans une poubelle elle, la fille, la photo de la fille, mais un an plus tard, on a reparlé de sa disparition dans des billets, les siens oui celle qui a la photo. En fait, maintenant je crois que je sais, tout savoir ; sur ce que je redoutais, savais pas, peur. Oui, oui reste là bien si vous voulez, tu peux ; enfin, moi j'y crois tu sais, elle a tout dit. Tu peux y croire, tu ne tromperas pas. Non toi non, enfin.

Pays de Neige.