18.2.09

De dos


"Voir de dos, ce n'est pas voir l'autre, c'est voir ce que l'autre voit; accompagner son regard; entrer dans sa vue.
Seul notre visage fait nom et singularité, voir de dos, c'est donc non seulement voir ce que l'autre voit, mais encore voir de l'autre ce qui n'est pas encore tout à fait lui. De ces deux visions combinées résulte cette idée : que ce que voit l'autre, ce qu'il contemple vraiment sans le savoir, c'est son anonymat -autrement dit, le monde sans lui. Etc."
Christian Doumet. Japon vu de dos.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Ca, c'est vraiment très très joli... Et ça offre plein de nouvelles perspectives à réfléchir !

Merci !
DesBIses !

Tanguy a dit…

c'est aussi ce que l'autre ne connait pas de lui, ou si peu... j'ai du marcher de dos ces derniers temps.
bientôt le retour.
en fin.

BertranD a dit…

Que verrait Janus du Japon qu'il traverse ?