26.1.09

Ensemble

Nous avons une vie assez commune, nous pourrions très bien cesser d'avoir deux cuisines, deux salles de bain.
Et, avec l'argent économisé, il nous serait possible d'acheter une belle cafetière qui le dispenserait de descendre au distributeur à chaque fois qu'il a envie d'un café.
Certes, ce n'est pas un adepte de l'aspirateur et il préfère vivre les rideaux tirés à l'heure où je déjeune sur le balcon mais, par ailleurs, il ne m'impose jamais ses musiques, ses films, ses jeux, il sait se faire discret.
Et puis, je crois que c'est la première fois que le sommeil de quelqu'un est à ce point calqué sur le mien car, même sans sonnerie, il se lève quand je m'éveille et ne se couche jamais avant que je sois sur le point de le faire. Une nuit même, alors que je m'étais éveillée sans raison, il a chantonné un air de Noël qui m'a apaisée et rendormie...
Quand on se croise dans la rue, il joue à faire semblant de ne pas me voir, comme s'il ignorait qui on est, l'un pour l'autre.

Si son bonnet descendait davantage sur son front, mon voisin ressemblerait à un tueur.
Pourtant, si je voyais ses yeux, je crois que je pourrais deviner s'il dort dans des draps noirs.

3 commentaires:

Julian a dit…

C'est vrai que ça réduirait sensiblement les coûts d'équipement électroménager.

Mais quels blagueurs quand-même ces voisins...

Anonyme a dit…

ce billet génère un grand sourire.je ne sais pas pourquoi. mais le résultat est la.

Dvorah a dit…

aller voir son amoureux(se) en pantoufle, quel rêve !