28.1.09

L'invention de l'ours


Ils sont innombrables les gestes qu'on ne se sait pas en train d'accomplir tellement ils sont anodins, banals, quotidiens.
Mais, depuis qu'il m'a dit qu'il se souvient de moi en train de mettre de l'eau à chauffer, je ne remplis plus la bouilloire de manière aussi machinale.
C'est un geste qui transforme ma journée en perpétuelle heure du thé. Mais pas seulement. En hiver, il la clôt : j'emplis d'eau chaude la bouillotte que je glisse au pied de mon lit avant de me coucher.
Le matin, quelle que soit l'heure de mon réveil, elle est encore tiède, je la serre contre mon coeur et je pense que le polaire est une très belle invention.

2 commentaires:

Radzimire a dit…

Très joli mobile thé

madame gâ a dit…

j'a-dore !
et j'adore encore plus que justement, ce jour, il y air le meme (quasi) dans ma boite aux lettre!
j'adore nos correspondances...
merci !