14.3.09

Le jardin du sentier du moulin

Mon père me donne des nouvelles du chat et du jardin et je les préfère aux nouvelles du monde.
La première salade, les semis sous la serre, le chapeau. Il dit les premiers narcisses. Il dit bientôt ce sera un petit festival.
Ses photos montrent l'allée sous la neige, les plantes dans le salon. Les yeux clos de l'animal tigré blotti sur un lit.

Moi aussi, je lui parle de mon jardin.
Les renoncules font des explosions de couleurs.
Les fleurs laiteuses des magnolias se balancent dans le vent.
Bientôt, très bientôt, ma rue sentira le jasmin.

Chaque jour, mon père arpente les 1000m2 de son domaine.
Mon jardin à moi est infini : il s'appelle Tokyo.

2 commentaires:

camomille a dit…

Ce billet me touche beaucoup. De quoi commencer la journée avec le sourire.
arigatOO Gwen!

Gwen a dit…

Do itashimashite !!!