21.2.07

Des journées sous les arbres


Il y a une heure nostalgique. C'est l'heure où le soleil commence à décliner, à raser les toits des immeubles, à changer la ville en trésor scintillant.

C'est l'heure où l'ombre gagne les marches du parc et où les jeunes filles croisent frileusement leurs bras dans leur manteau après avoir ajusté une mèche de cheveux.

C'est l'heure où il est temps de savoir son texte quand on l'a répété tout l'après-midi.

C'est l'heure où, même si on joue depuis des heures, on a envie que ça ne s'arrête jamais, que ça ne s'arrête pas tout de suite : on a encore des cris en réserve, de l'énergie, ça, toujours.

Cette heure, c'est celle où commence, pour moi, une autre journée et, traversant Kabukicho, slalomant entre les passants, j'ai le temps de faire le compte des bonnes surprises des premières heures.

J'aime comment, à Tokyo, le hasard se mêle de mes rencontres et m'entoure de tant de ces belles personnes bienveillantes.
J'ai de la chance, ça oui.

Avec elle, le pain vient de chez Kaiser et la soupe de légumes se boit chaude, transportée jusqu'au parc, jusqu'au banc ensoleillé. Avec elle, la vie a un accent de Toulouse.

A l'heure où il fait nuit, les avenues sont fluides et je dépasse les taxis. Du vélo sans les freins, des descentes en roue libre. Shinjuku-Ochanomizu : 20 minutes. Je chante en pédalant.
Cette nuit, il y a mille étoiles sur le toit de l'hôtel Cosmo.

(Agnès, ces fleurs sont pour toi : merci pour le bouquet d'oiseaux parisiens ! Il y aura d'autres 19 février, assurément, tant d'autres aux éclats de rire. Tu es en vie, toi, n'oublie pas...)

5 commentaires:

Agnes a dit…

Merci, ca me touche! Dans le petit square londonien en face du batiment de ma fac, les arbres sont en fleurs... le ciel etait d'un bleu vif, peut-etre suis-je au Japon sans le savoir!? Merci encore!Je t'en prie pour les oiseaux... et as-tu remarque le timbre francais "special" qui cache un peu les volatiles?

G. a dit…

Oui oui, j'ai vu : il ne passe pas inaperçu, ce cochon dodu !!!!

akaieric a dit…

"changer la ville en trésor scintillant"
C'est exactement ça.

Christophe Duchatelet a dit…

elles sont belles ces photos

G. a dit…

Merci Christophe ! Elles te rappellent ton stage agricole, c'est ça ?!!!!