11.2.07

Impressions d'un dimanche soir

Vous arrive-t-il, quand vous êtes à vélo, d'avoir le vent dans le dos ?
Moi, ça ne m'arrive pas.

Le vent est fort et presque froid. Mais, au-dessus de la Sumida, il décuple les sensations d'espace et grise comme l'alcool.

Je ne me lasse pas de cette vue, freine toujours, sur le pont, laisse passer quelques bateaux mouches en rêvant, regarde les flots glacés et agités.

Plus jeune, pour retenir que le bleu est une couleur froide, je m'efforçais de penser que l'eau sous les ponts est parfois un linceul.

2 commentaires:

raphael a dit…

Souvenirs, souvenirs ... c'est agréable

gaBree a dit…

Les ponts, tout une histoire...
g.