12.2.07

La vacuité des jours fériés

On a beau faire comme si de rien n'était, les jours fériés ne sont pas des jours comme les autres.
Même si je choisis de rester entre mes murs du matin au soir, je finis toujours par remarquer -je ne sais pas exactement pourquoi- que ces jours-là jouent à mardi gras et choisissent, comme déguisement, les habits du dimanche.
Si je sors, je croise les familles dans les lieux plus peuplés qu'à l'ordinaire. Les files d'attente devant les restaurants sont plus longues, les tables dans les cafés plus bruyantes.
Parfois, je ne sais pas comment achever ces journées hybrides, comment meubler cette vacuité particulière.
Aujourd'hui, j'aurais pu rester ici et regarder le film jusqu'à la fin.

Sauf que, privée du son et trop démunie en matière de kanjis pour suivre les dialogues grâce aux sous-titres, le champ contre champ immuable de la mise en scène m'a vite lassée. Je me demande, d'ailleurs, comment des scénaristes ont l'audace de vouloir nous faire croire que Julia Roberts

-toujours impeccable, elle- peut tomber amoureuse d'un mec aux mimiques et à la coiffure sans surprise...

C'est ma voisine qui m'a montré cet endroit étonnant. Il n'y a pas d'enseigne. Ni magasin. Ni rien d'autre. Juste cet écran. Et pas de télécommande.

7 commentaires:

itadakimasu a dit…

Je conchie cet infame trou de balle a la coiffure improbable. La au moins c'est clair non! mais je crois que je m'emporte un peu..

G. a dit…

Pour la coiffure, je suis assez d'accord mais pour le reste, c'est vrai que tu parais un peu énervé !!! C'était pas zen à Izu ?!!!

itadakimasu a dit…

c'etait un pur bonheur, le retour a Tokyo en 4 heures de metro et la vu de ce mollusque briton m'ont porté sur les nerfs

antoine a dit…

oublions l'endive à mêches et ne regardons que Julia.

G. a dit…

Aaaaah Antoine, le retour !!!!

Auguste a dit…

Trouble, la photo.
Et tu ne souris pas.
Je suis triste.

Trou de balle ?

Endive à mèches ? un chicon quoi !

Mollusque briton ?

Du calme les enfants.

Ils nous ont aidé en 14 et en 40.

G. a dit…

Soit ! Mais il y a des Anglais mieux coiffés (et moins grimaçants !!!)