22.1.07

Deux pas en avant


Le lundi, je prends le train avec madame Gâ.

Nous savons bien que n'importe quel endroit est propice à notre conversation, pourvu qu'on puisse y boire un thé.

Aujourd'hui, c'est le petit espace de la galerie photo que nous emplissons de notre langue étrangère.

De nos rires, de nos histoires passées, de notre avenir.

Chaque jour pourrait être lundi : nous avons tant à nous dire.

Parmi les tombes, parmi les temples, assises sur le muret où nous déjeunons en compagnie des chats de Yanaka, il est question de Jules et Jim, de l'île de Pâques, de l'égoïsme salutaire, des ardoises magiques, du mécénat et de tout ce qui nous séparait des autres élèves de l'école maternelle.

Le lundi est un jour doux mais un jour traître qui me fait croire que le printemps est pour bientôt avant que le reste de la semaine me replonge la tête sous l'eau.

5 commentaires:

Cocje a dit…

Le bonjour à madame Gâ.
Lundi prochain arrivera vite !

bertranD a dit…

Alors, moi j'adore les cimetières, ils sont les reflets des villes et pays taversés...
Dernier visité, celui de Punta Arenas... incroyable... magique...

Fabrice a dit…

Y'a pire comme lundi... Alors bon courage pour le mardi !

madeleine (ehhh, c'est vrai en plus !!!) a dit…

et avant lundi prochain, y'aura même un beau dimanche, c'est sûr !!!
alors tout va bien !
(positive positive)

akaieric a dit…

"Le lundi au soleiiil...c'est quelquechose qu'on n'aura jamais!"
Quel menteur ce cloclo