2.1.07

Tuesday self portrait


Quand je dis que, chez moi, il n'y a pas de rideaux aux fenêtres, on me dit : "mais alors tout le monde peut te voir !"
C'est vrai.
Mais tout le monde, c'est qui exactement ?
Tout le monde, à Tokyo, vit derrière des vitres brouillées ou d'épais rideaux tirés même pendant la journée.
Et puis ?
Et puis : ni princesse au petit pois, ni belle endormie de Kawabata, ni invitée chez Sophie Calle.
Si d'aventure, quelqu'un tenait vraiment à regarder chez moi, il me verrait dormir sous 4 kg de couette, effectuer 82 abdominaux puis disparaître sans toujours ranger le linge pourtant sec, juste fermer le lit défait. Et revenir à la nuit tombée, allumer les lumières et ne pas réussir à me coucher très tôt...
Qui n'a pas assez de sa vie pour s'encombrer de la mienne ???

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Un mur blanc comme un page blanche
Yuki Guni d'une belle endormie ..
Toujours Kawabata Yasunari ..

Pays de Neige

G. a dit…

Pays de neige, il me semble que tu as un petit accent suisse quand tu parles japonais...

Anonyme a dit…

Oops je suis en ligne : nop je ne suis qu'un francilien en amitié avec l'auteur Kawabata et son très touchant Yuki Guni bref 'Pays de neige'. Aimes tu Kawabata entre les lignes ? il est comme ton mur blanc qui nous laisse y écrire un peu ce que l'on peut. Ai-je maintenant perdu mon petit suisse ?

Pays de Neige

G. a dit…

Kawabata n'est pas mon préféré mais d'ici, je le comprends mieux... Entre les lignes, un peu.

Jolie signature blanche que la tienne, dans laquelle, là aussi, on peut écrire ce qu'on veut (peut) !

Anonyme a dit…

Que de jolis mots, que de jolies pensées...tellement agréable ce petit moment d'évasion sur ton blog!
Bonne et heureuse année 2007 à toi et rendez vous un soir de la semaine du 12 février, tes ciseaux à la main.
à bientôt
aurélie

AS a dit…

Tu fais vraiment 82 abdominaux ?!

G. a dit…

C'est noté, Aurélie ! Je ne sais pas s'il y a beaucoup de gens qui prennent rendez-vous chez le coiffeur de cette manière-là !!!

G. a dit…

AS : allez, à toi je l'avoue : parfois 84 !