13.8.07

2,5km (x6)

Suivre le chemin des papillons nous a permis d'être seules au monde pendant quelques kilomètres.

Nous marchons sans nous soucier des directions.
Nous alternons le soleil aveuglant et l'ombre profonde.

Au sommet, la vision de la mer est aussi rafraîchissante qu'un grand verre d'eau.

Au sommet, je dépose une pièce sur la pierre. J'aime croire, certains jours, que les voeux peuvent être exaucés.
Plus tard, la guirlande clignote, le jour s'achève lentement.

A l'heure du cheese-cake, elle m'apprend qu'ils ont décidé de se séparer. On est surpris par les gens, parfois.

4 commentaires:

chenican a dit…

Qui a dit que tu n'étais pas forte en calcul ?!!!
Le cheese cake, il avait un goût de trop peu tout de même ... je l'ai encore sur le bout de la langue.

g. a dit…

Tres belles photos !
Surtout les deux dernieres...
g.

Gwen a dit…

Chenican : encore quelques jours pour visiter les pâtisseries !!!
g. : merci ! cela tend à prouver que je suis -irrémédiablement- plus concernée par les thés chez la reine que par les balades en forêt !!!!

g. a dit…

Si tu mets plus de soin a prendre les photos de ce que tu aimes, alors oui, sans doute es-tu plus concernee par les thes chez la reine.
Et moi j'espere qu'il y en aura d'autres...
g.