25.8.07

Le monde est bleu comme toi


Partir à Shimoda, c'est laisser derrière soi la ville et son jour de pluie.

Dans le train, les sièges sont dans le sens de la vue. Les wagons roulent dans la mer.

Et regarder à travers les vitres, c'est un peu visiter une exposition, traverser la salle des aquarelles.

Etre à Shimoda, c'est entrer dans le bleu.

Et, dans la mer, l'écume dessine l'écho des nuages.

Il faut savoir se laisser faire par le ressac, écouter la musique des vagues, écrire l'impérissable sur le sable...

Et cueillir les fleurs de la mer.

2 commentaires:

Miss Ritchie a dit…

Voilà donc où est Shimoda...c'est magnifique!
et encore un train qui roule sur la mer!!!

Anonyme a dit…

Parce que, peut-être, venant des eaux également, aller à la mer c’est décidément se revoir et se retrouver, et attentif, dans l’eau se voir.

Pays de Neige.