27.8.07

La lune est un mochi

J'ai dit à Ga qu'il fallait aller à Kichijôji, manger des mochimochipans au camembert.
Nous sommes arrivées au parc à 13H et nous avons choisi un banc. Nous avons pique-niqué en regardant les cygnes pédaler devant nous.

Nous avons toujours tant à nous dire.

Nous avons marché autour du bassin, fait le tour du parc, acheté une bouteille d'eau. Nous avons choisi un banc.

Nous ne nous étions pas encore tout dit.

Sur le banc voisin, ils étaient déjà installés à notre arrivée.
Nous avons fini nos bouteilles d'eau. La musique de 17H a sonné, le jour a commencé à décliner. Puis la nuit est tombée.
Pendant 2H30 ("mais ils pouvaient être là depuis le matin" a dit Ga), ils sont restés. Côte à côte. Regardant à droite, à gauche, devant. Ne se regardant pas, eux.

La nuit tombait mais nous n'allions pas interrompre notre conversation pour autant.

Pendant 2H30, ils sont restés. Côte à côte. Sans prononcer un seul mot. PAS UN SEUL. Puis, elle a regardé l'heure, elle lui a touché l'épaule, elle a dit "rentrons". Et ils sont partis.

Alors, nous sommes allées acheter des sobas et un dessert bizarre et nous sommes revenues. Nous avons choisi un banc.

Il nous fallait encore parler quelques heures.

Dix heures après notre arrivée, nous nous sommes levées. Au distributeur, nous avons acheté des mochis glacés. Et nous sommes rentrées.

En bavardant.

5 commentaires:

itadakimasu a dit…

Ils sont parvenus à un degré superieur de communication : ils transcendent. Plus besoin de parler pour se dire des choses de toute façon complètement inutiles (genre : c'est quoi ton super pouvoir en ce moment? t'as essayé la haagen dazs melon/azuki/poireaux/matcha??).

Rita a dit…

Souvent je suis seule avec lui qui ne m'adresse pas un mot pendant une soirée entière, et je me demande si je suis au-delà des choses futiles ou tout simplement invisible...
Vous n'avez pas mal aux fesses après des heures sur un banc ?

E. a dit…

moi, je trouve cela très beau et très fort. Je suis assez ému par ce couple.

akaieric a dit…

Peut être que quand ils avaient votre age ils ne pouvaient plus s'arrêter de bavarder eux aussi?
Ou peut être qu'en vous asseyant à coté d'eux, vous avez par osmose totalement "pompé" leur quotas de discutude?

ramuz a dit…

elle n'a dit ni oui ni non, c'est l'histoire d'une fille et d'un garçon.